A quoi sert une assurance vie ?

De plus en plus de personnes, souscrivent à un contrat d’assurance vie. C’est un contrat très avantageux, notamment sur le plan fiscal. Mais à quoi un contrat d’assurance peut réellement servir ?

L’assurance vie qu’est-ce que c’est ?

Le contrat d’assurance vie est un contrat qui engage deux parties à savoir l’assureur et l’assuré. Dans ce contrat, l’assureur s’engage à verser une rente ou un capital, en échange des primes que l’assuré aurait versées. En cas de décès, le capital sera transmis aux bénéficiaires désignés par l’assuré dans le contrat d’assurance vie. Ce contrat poursuit généralement deux principaux objectifs. Il s’agit de la constitution d’une épargne à long terme au moyen des primes versées. En suite de la constitution d’un capital, qui sera transmis à un ou à des bénéficiaires en cas de décès de l’assuré.

Voir aussi : Comparateur assurance vie

Pourquoi choisir un contrat d’assurance vie ?

Le contrat d’assurance vie est généralement choisi pour des raisons fiscales. Mais pour se constituer un capital, et une souplesse dans l’organisation de votre succession. Lorsque vous placez des sommes ou vous versez des primes au cours d’un contrat d’assurance, ces fonds peuvent être retransmis à des personnes de votre choix, qui en bénéficieront. En matière de fiscalité, l’assurance vie est un produit d’épargne à long terme, qui rapporte de meilleurs rendements. Ce produit par exemple, peut apporter des revenus à quelqu’un qui est admis en retraite. L’assurance vie devient également un produit intéressant, lorsque vous désirez monter une entreprise ou un projet important à long terme. Il s’avère aussi indispensable pour financer les études de vos enfants, pour monter votre entreprise ou pour acquérir un bien immobilier. Le rendement de ce produit est plus rentable et plus intéressant que d’autres produits d’épargne. Avec l’assurance vie vous avez également des avantages fiscaux non négligeables.

L’assurance vie pour la constitution d’un capital

Le contrat d’assurance vie vous permet de faire des investissements sur fonds ou sur supports. Avec les nombreux supports qui existent, le souscripteur pourra investir sur le support de son choix et selon le niveau de risque et de rentabilité. Ainsi pour les constitutions de fonds en euros ; avec garanti de capital, et pour les unités de compte dont le capital n’est pas garanti, la fiscalité sur ces différents supports est plébiscitée. Les retraits faits avant 4 ans sont soumis à un taux forfaitaire de 35%. Pour ceux faits entre 4 ans et 8 ans, les intérêts sont soumis à un taux de 15%. Pour finir, pour les retraits effectués après 8 ans, le bénéficiaire profitera d’un taux de 7,5%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *